Montreal Market Update featured blog image with city background

Pendant que les secteurs industriels et des appartements se renforcent, la lutte pour les terrains disponibles sur l’île se poursuit.

La grande région de Montréal est bien placée pour favoriser les activités de placement de la part d’investisseurs locaux et mondiaux. Avec les hausses flagrantes des prix des propriétés et des loyers, combinées à une offre limitée d’autres marchés de choix comme ceux de Toronto et Vancouver, Montréal donne aux investisseurs l’occasion d’acquérir des propriétés à des prix concurrentiels. Contrairement à Toronto et Vancouver, le fait que Montréal n’impose pas une taxe aux acheteurs étrangers en fait un marché cible intéressant pour les investissements étrangers.

Montreal and Laval illustration landscape

Le secteur industriel continue d’être très actif, notamment avec l’achat en gros par Fiera récemment de neuf propriétés qui appartenaient à Groupe Investors et l’acquisition de trois propriétés de prestige de Laval par Conseillers immobiliers GWL.  Le secteur des appartements connaît un autre élan, attirant divers types d’acheteurs, autant des capitaux privés que de l’étranger.  La diversification des actifs sous-types continue de prendre de l’ampleur dans l’ensemble du marché. Les transactions les plus importantes en fait de volume en dollars depuis le début de 2018 ont été l’achat d’un complexe de logements étudiants et de deux résidences pour aînés, un type de propriété émergente qui retient de plus en plus l’attention d’investisseurs.  Le nombre d’investissements dans les terrains lors du T2 2018 a récemment ralenti après l’embellie connue en 2017. Le principal moteur est la rareté des terrains disponibles sur l’île, faisant ainsi de Laval – le troisième plus grand sous-marché de la région – une meilleure option grâce à des terrains moins coûteux par pied carré.  De plus, Montréal a été témoin d’une augmentation du nombre d’acquisitions par des coentreprises, une façon pour les investisseurs de réduire leurs risques et de faciliter le financement.  Compte tenu de la plus grande disponibilité des locaux de bureaux et d’espaces industriels au centre-ville, les taux d’inoccupation à Montréal sont également plus élevés comparativement à ceux de Toronto.  La demande de Montréal pour des locaux à bureaux demeure stable, aiguillonnée par des entreprises à la recherche de talents tirés d’un solide bassin d’une main-d’œuvre aux compétences multiples à mesure que croissent les secteurs émergents de l’IA, de la biotechnologie et des multimédias.

Avec l’intensification des secteurs industriels et des appartements, les prix concurrentiels et la lutte continue pour dénicher des terrains sur l’île, nous prévoyons que des investisseurs commenceront à adapter leurs stratégies d’acquisition et de développement de propriétés au paysage changeant.

 

 

À PROPOS DE SOLUTIONS DES DONNÉES

Notre base de données comprend plus de 11 500 dossiers de projets de nouvelles habitations, 111 000 dossiers de transactions d’investissement et 46 000 dossiers de l’inventaire du marché commercial (location de bureaux et d’espaces industriels, et leur disponibilité), couvrant les principaux marchés du Canada.
Pour en apprendre davantage sur notre nouvelle couverture des données de transactions de placement dans la grande region de Montréal, veuillez communiquer avec : datasolutionsinfo@altusgroup.com.

 

Pour vous renseigner sur le coût d’un abonnement de données ou pour demander une démo, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *